Laboratoire SUPINFO de recherche en robotique

Jusqu’où la robotique va t’elle envahir notre vie ?

Jusqu’où la robotique va t’elle envahir notre vie ?

25 avr, 2015

Nous voici en 2015, une année encore pleines de promesses pour toutes les avancées technologiques.

Regardons par exemple l’avancée qu’ont maintenant les drones dans le monde, alors qu’il y a quelques années ces bestioles n’étaient destinées qu’au monde militaire, et ces dernières sont dorénavant utilisées pour la livraison, pour de l’assistance ou bien même pour le plaisir, et le nombre de drones en circulation à explosé, nul doute que ces derniers seront à un moment ou un autre des machines qui arpenteront notre ciel de manière totalement normale (malgré la volonté de certains États de stopper cette avancée…)

Le drone-ambulance, équipé d’un défibrillateur cardiaque

Faut-il pour autant s’inquiéter de cette avancée ? Eh bien oui, car même s’il y a certains arrêts excessifs, certains le sont un peu moins..
Son bienfait sera donc en rapport avec ce qu’en fait l’homme, et ces limitations et autorisations dans le monde découleront de ces événements.

Le drone est peut-être très spécifique à certaines personnes, les robots domestiques sont quant à eux utiles à tout le monde. Ces derniers vont effectuer ces tâches rébarbatives et ne demandant pas d’intelligence, car ils ont été conçus pour.

Un Robot aspirateur, qui va se déplacer de manière autonome dans son environnement

Ces robots étant autonomes, une fois mis en place, ils ne nécessitent pas de préoccupation particulière. Il y a beaucoup de robots aspirateurs sur le marché, mais il y a aussi quelques expérimentations de robots qui vont aussi totalement faire votre vaisselle, laver votre linge. Tout cela n’est qu’une question de temps avant que ces derniers n’envahissent votre vie . Néanmoins, il y a toujours une question de sécurité, ce serait dommageable de se faire tuer par son robot lors de son sommeil.

 

Mais maintenant, regardons vers le futur : Une fois que notre environnement sera entièrement robotisé, où la science va t’elle pouvoir faire évoluer cette technologie ? Une des voies possibles est de défier Dame Nature : modifier l’être humain.

Adam Jesen, peut être nous dans quelques décennies..

Pour le moment, les modifications apportées en terme de technologie ne modifient pas la génétique, en tout cas dans un domaine non médical : des lunettes, des montres, des ceintures… Ce sont plus des objets qui sont très gadgets pour le moment, car il y a, encore une fois, énormément de soucis de sécurité (Violation de la vie privée, perte de vigilance…) et les modifications internes au code génétique seront donc très compliquées à mettre en place, surtout qu’il va falloir coopérer avec le milieu médical (ce serait bête qu’un engrenage se mette à titiller un nerf..). Il va falloir du temps pour que cela se mette en place pour un humain normalement constitué.

 

Nous pouvons néanmoins nous appuyer sur l’avancée qu’on ces petites machines sur des personnes handicapées, par exemple les bras robotiques pour les personnes amputés, qui à la base n’était que de simples bouts de bois, sont devenus des objets avec des commandes, donc contrôlable à l’aide d’une main, mais il existe beaucoup des avancées technologiques bien plus folles maintenant :

Cet homme peut totalement contrôler ces deux bras robotiques à l’aide d’ordres donnés par son cerveau, comme de vrais bras !

Cette mise en place sur ce patient date de décembre 2014, c’est donc une technologie extrêmement récente, mais avec un potentiel presque infini, car le cerveau considère ces bras totalement mécaniques, dénués de sang et d’os, comme de vrais bras ! Jusqu’où cela peut-il aller ? Des jambes ? Des yeux, un nez, de quoi recréer des sens perdus ? Un cœur mécanique ? Les possibilités sont infinies, et une fois la technologie banalisée, on peut imaginer son utilisation pour « améliorer » son corps charnel, et devenir un « sur-homme », c’est d’un côté fascinant, et de l’autre effrayant.

Il n’y a pas que le remplacement de possible, mais aussi l’amélioration, nous pouvons prendre en exemple les lentilles LCD qui permette de lire directement vos messages, vos mails ou bien même regarder votre carte vers votre destination, dans votre champ de vision, sans aucun appareil.

Fonctionne comme des lentilles, mais avec une connexion en Bluetooth en téléphone qui va gérer ces dernières.

C’est ici la même technologie que tous les objets connectés, votre téléphone devient le centre de fonctionnement de tous ces appareils : montres, ceintures, lentilles, chaussettes… Mais pourquoi ne pas aller plus loin ? Par exemple avoir une puce intégrée à l’intérieur du ventre, et qui permettrait d’avoir des informations sur notre nourriture, sa digestion, son effet sur notre corps. Encore une fois, tout cela doit être médicalement testé, et ne pas créer d’infection (certains , qu’on pourrait appeler « Early Adopter » n’attendent évidemment pas ces tests, c’est le cas de Zoe Quinn, qui s’est implanté une puce NFC dans la main d’elle même)

Zoe Quinn et sa puce NFC

Encore une fois, tout cela reste encore extrêmement gadget, et il faut voir un développement à long terme, car dans ce cas précis celui lui permet juste de déverrouiller son téléphone ou de transporter des données, mais on peut extrapoler cette idée, de pouvoir stocker des données bancaires, pouvoir payer en montrant votre main par exemple..

 

Pour conclure, nous sommes au début d’une ère qui peut s’annoncer magistral d’un côté et sombre de l’autre, car son évolution ne dépend que d’un seul facteur:  l’homme.

 

Mais peut-être, que tout ça n’est qu’un rêve, et que la technologie n’avancera pas aussi vite qu’on peut le penser, il ne faut pas refaire l’erreur du passé de penser que le futur sera forcément une nouvelle ère,  de se reposer sur les lauriers des anciennes réussites technologiques, et de refuser toute amélioration.

« Qui sait que tu traites de mauviette ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>