Laboratoire SUPINFO de recherche en robotique

PARO, le robot thérapeutique

JFIF``;CREATOR: gd-jpeg v1.0 (using IJG JPEG v62), quality = 90 C     C    }!1AQa"q2#BR$3br %&'()*456789:CDEFGHIJSTUVWXYZcdefghijstuvwxyz w!1AQaq"2B #3Rbr $4%&'()*56789:CDEFGHIJSTUVWXYZcdefghijstuvwxyz ?|5wm'FHz<= ^OGG@vV¦dxQM7,:f ΊwL6/ e&(p0 `$9Y(o[-:]VGץ0G8 rsӯj!/KbڽZ8q6GRGCkZd\n/E>^DrhWmI%,.ϹsG@vymӧC+SKZo3̚{P~I8Mg*.V汥?k-~ҫcZYiZߛǷcI{qVGU[Y4[I'5@8BFvs~!ɪ`rćaF<z& '-&E4J˒9P#%z>m{Tx&N{%%ϰd<8WO,puO7Z"GvqzsvN:3_2HFTm8jTetGvKvoU㪑= s/U&(X˝#wg#PZXǹᙚ\PiN RswMRɵLdcVo CVΒlo"޵^H^N¯k#?=f]}*a^2.iڽtFj[)lEҨPKD#fb\/4K{2yw9rCߤ 69{5Fo)f4fv!8ϡ֎(at㐠t,~\G/y2Aך-sTr'f"no0?&ORss'0E)F F*z5/<9(T'P.6&7H\9]91ST(qF,e\W*:"">aV48;geSy*#5US(,nq³\mJ-[YDUIVVsWRUE; t{Oʙ뵀#4[B>8([G{F K vPg:[+ P)$,N?Ź>WmѮUJ$ԌR*B;xR~elqوTEu*U SF$Č~{aRVh?Z%׆f-MVզ,!˃mNP|DC* KoTkRZX(,-ĭk%RZld9{Wu+S=(:nEa<ӸC|K'6:Ouk/!# ,Rdus8ק4ى|<B3t,{5r숌-^cKick یN Y%x&wz]}c$r\go p Rgl'67,-JtÙimu_m2I]6}曎nBagXv O,فxWomBSYjX,EnrFXʯg=G'<7[;gV*JAZPvx J@a a`[@1LK_~-MC.qnI\>f$~Ti8y)s>m4YT`⵸H$ռ.fqqe(KGZao{-gXCp;1w:0ڻM]_sk5g"}9Qeaֽmn{`?:uʖ2mڸTenk)RgGgpH}>,cw# %-YX 1]h5 !1Pn q7NVS_ot ăԇ^GT+~ɉc?XƧf&VRrG#؏Ը2tЋǟ&R4 0:z>HҷC8~ iZ!O"ژd= 猎+58X֠D@8Un M#\PO0RW~3^gS Wc1XXשieobf\Bl9SRFo|Zr.YoZM KKhXI"OoE9Xqcqussiv#r5vzZml+a5  ۿYDu:O l@Ti2bp&Tr7j\l9Z*BX!~z ėРlqEt2=lC+*.e cTfdTypX gAZbBB.жsic[y̭YVC NFRWG)'PEKaxbr}SϖXr0y g={ՌιR~?mSDb(R/1C}k͔ytgS ћ~m|CfKkH'pgRs%F7K[֑%I,YZe='^Gmb!(yN̊l,a rZR~+-K~?qp^ Jn;p$=)8ޢM=oG &{ QVs9_3qW/uݞ1RVPXZƢiJ9U^~k] U`MRE ,y[Cz-6v9i*W!k5" c8&%&Q|AڲYSB[-!tLu\{KQd ޳Ѣ|cҪܨ$WY捎;GQ=OP<柧|Qo'"aFA_i㸮i1SuX]=kkS=GЂwѬd8)л88EhQa5c>+(MMYRC6o;䏽pS zRxO n.ibi"\`wvk]ķ\);@ܕmtfA\KcՙI>QЅ lw6_`:n1ԎRB+s昋"ɥegXW=PNSAt!H%U=3X {БeS>p9Tʹr/y[ 1}L;Xͻ,UIU-uIiuc+L}H]odAamIupA.p~(&nc7?6yrڇX*"&gQܝڟ5 mX"nUVqINR~5\Wf4zlpzt'JVqvg}k:Yʏ'RK=s}3\^ܯ:8{Z81{y%}.Tr=;-sH?[xxPϘ''\'M7r5M% j@+VlD,>N$DYAܬm# ir-p*yE_ Ar6{c!3:G>ddrIj\%d&L\_Sю9/iz_!`J:Κg^X@GZϭgwn#OHmnK W[JvyjYYhֲ7ྡWS~nJBun2 Ȧ$6vV>O';Yq.jZt[0*@UsWЯotP!ǡ35+֘Rͮ# Ppq49O #Jol=}kZn7ezjr>+զuWx!0k6dviy>RwG=H\˝O='A?"]Xizn4g :yO`'54Wvџt=2 +M6uhq1+mq <?&4f/%1]||o ZME5U}_65qC_ h IDZy0$Yn=:ecscveA#r2;Mh V;H E" h(՘%'!ֱtIr弸ڥ3cšC 1YGDm c3g8 v+h[jɤYLd[3JH@1ۯҼڜ7)ڿ"FwkEJLNLǓS5_W+_s-BQ;w7o)(Xc|?qe gL ݜ 6(xZEoj6>TLW-O\g"VTϣeU+AUJ/gj_5^o쳦VGc 8T1 ?ƹ!9z&t9v>=CַЕ%uU95Y{vO|Q'ЇZḿ 'snl}wi=f}}qt~Kg=Q&]Ͷ88TX.F!D\(5OvQD~є5R8v)s:vk7+>0Ba+'fM8_ |-uvfF*G< pMz\b]OGl;uh`Ca@'-7=FghT`i#d ̒0Xao -2EpAQ5׍G9j)>.2y-,%uCXg;-,I} %TczXS#{#fB2K1'I5s;jqP["Nv}͜ 9$X두y8ćM#7? }4y9HHep1BJz#7eci;=RG< 8#?zmO!yYq;p7r ͳѵDӨmI* HXXmiuqs]V.=KǪkllOC_Μi Zu$|ģA=GއKiq:Ey.<N=}+86+D;cB8/7K2Y''5@ANq#^DIVI C9,GۜN>_קkrj.3;QcVT"9:y"`^X^i{pʫo PO5Jl=,Y]-o{3Iݝ~ܤ&}\iEX՞v++7eNP0aeiwU"0qsѵu[[JKua]iT^g(ZaCD'\W菑CH! dծlj`k}3L/̧!zs唆 n"ܜ_ZWI [Ė Uw=Η޻4Xv6QNY͵hC7FI7J N5.{^8&*uS>-}ri搁d;jRT)\7NY#|I5}{=dvB2WyU7o6/̿wqY#6yFEL`Hf.B(+,ֻUʇp`Ar(\O^ɟoϷ6U ?'J:.yc=:@x#QY]IrxsH4kU_k׵գ[ϴ}?i.yKThbya^mzʚL.|մD.\c^]g/uY[H4lR$S&A mݘʯFe\xXQf?zTYFV{Wkk@7yd¼yapRǙRE𦩭BXOw!#8>9<6{F,Ƙv\FaּUE$:i+\r)%)~&9s="3X>eB ~$Ld!MW-|S:],lOΠ)$a'fr7#kר(;\h)mtu88duG#HOȖyG4 Y2*u=~X# Nȉ.d|<=eҏPtPqBsoH3:=II?(9J>EXCf8I#eݻIy 8->M]}f? 3KEq$]cF<'$cݣY՘v4#JcHP$Oj0[Mys9$j+r= tC}lfɑT'$kǩQݑYFGjHmˁ Kֲk`(I{% (cqa⫹m2ݬ,O?.6V,kЋY'v [ݸ"Đȼ=ּ'w=96WF5igSPTHuǭym$΄ݏPARO, le robot thérapeutique

30 mai, 2015

PARO est un robot, ressemblant à un phoque, pour accompagner les personnes âgées, et pour casser la solitude de ces derniers. Ce dernier est une grosse peluche qui fait des mouvements par rapport à comment il est touché grâce à des capteurs recouvrant la totalité de son corps.

PARO

Ce robot a commencé à être imaginé en 1993, pour ensuite être mis sur le marché en 2004 par Takanori Shibatan, dans l’Institut de Recherche de Système Intelligent au Japon. Ce dernier à été montré au public en 2001 et à gagné plusieurs concours lorsqu’il n’était qu’un simple prototype.

Ce robot à des vertus thérapeutiques, car il d’accompagner des personnes en donnant l’impression d’un sentiment de vie. En effet PARO va cligner des yeux, remuer sa queue ou bien exprimer des émotions telles que la joie, la surprise, la colère.. Par rapport aux actions de son propriétaire, ce qui permet de créer une réelle interaction entre ces deux acteurs.

Ce dernier à été très populaire lors de la dernière décennie, au point d’apparaître dans une sitcom assez célèbre : Les Simpsons, dans l’épisode « Remplaçable » de la saison 23. Dans ce dernier, Bart et Martin créent un robot (très similaire à PARO) pour réconforter les personnes âgées dans leur solitude.

La ressemblance n’est pas anodine

Ce petit robot peut aussi retenir des noms, et ainsi aider à combattre la maladie d’Alzheimer.

Le coût d’un de ces robots est tout de même assez important, dans l’ordre des 5000€ avec une garantie de vie de 10 ans, mais vous pouvez avoir plus d’informations sur leur site : https://www.phoque-paro.fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>